jeudi, 10 juillet 2014 17:22

La réunion des structures du parti CNDD à Bururi.

    Cinquante six personnes des différentes structures du parti CNDD à Bururi et trois autres du comité exécutif se sont rassemblées autour de Nayubu Laurent, le représentant provincial du Parti CNDD et du camarade Ndikumana Nephtali, secrétaire national à la mobilisation et à la propagande du parti CNDD. L'objet de cette réunion portait sur la redynamisation du parti CNDD, l'échange sur la structuration de la coalition ADC-Ikibiri et les préparatifs aux élections de 2015. C'était dimanche le 6 juillet 2014 de 12h30 à 15h30.

    Le mot d'ouverture a été prononcé par le représentant de la commune de Bururi camarade Niyongabo Patrice, il a déclaré que la population réclame beaucoup de visites des dirigeants communaux, les écrits et les insignes du parti CNDD. Il a porté à la connaissance de tout le monde que seuls, les membres du parti CNDD-FDD font objet de recensement dans cette commune, et qu'il aimerait savoir si les autres auraient des informations sur ce recensement.

    Concernant les relations avec l'administration, le représentant communal a dit qu'il a tenu une réunion du parti avec l'administration, celle-ci lui a demandé la liste de toutes les personnes ayant participé dans cette réunion. Après avoir remis la liste demandée, il a attendu qu'elle lui soit remise mais en vain.

    Les représentants des autres communes ont pris la parole pour présenter la situation du parti CNDD dans leurs communes respectives. Ils ont tous de bonnes relations avec les militants des partis membres de la coalition ADC-Ikibiri. Les questions communes à tous les représentants communaux sont les suivantes : Quand le président du CNDD sera-t-il de retour ? Comment sont organisées les différentes structures de la coalition ADC-Ikibiri ?

    Tous connaissent pratiquement les mêmes problèmes inhérents à la pauvreté qui secoue le pays en général, et les militants du CNDD ne sont pas épargnés, le vol des drapeaux du parti, une terreur exercée par les militants du CNDD FDD sur les fonctionnaires, notamment la perte de leur emploi s'ils refusent d'adhérer au parti au pouvoir. Tous les représentants communaux ont dit que la population leur demande beaucoup les messages et les insignes du parti CNDD.

    Dans certaines communes, des particularités ont été observées :
    Dans la commune de Buyengero, le parti au pouvoir procède à l'achat des consciences par la distribution des moutons aux militants des autres partis pour les conquérir. Effectivement certains militants des partis d'opposition adhèrent à ce parti pour profiter de l'acquisition de ces moutons, mais ils gardent le pied dans leur parti d'origine, car ils savent bien le don dont ils bénéficient vient du pillage des caisses de l'Etat par le régime du CNDD-FDD.

    Dans la commune de Rumonge, les Imbonerakure, jeunes affiliés au parti au pouvoir font des patrouilles nocturnes à parti de 23 h jusqu'à l'aube, ce qui fait beaucoup peur à la population.
    Dans la commune de Mugamba, il y a le favoritisme de la médiocrité. Les enfants totalisant 7 échecs à l'école sont autorisés de faire passer l'examen de repêchage. Mais ce cas est généralisé à tout le pays car une nouvelle ordonnance ministérielle autorise aux élèves ayant 7 échecs de faire le repêchage alors qu'avant, seuls ceux qui avaient échoué trois matières étaient admis à l'examen de repêchage.
    Dans la commune de Songa, on observe une recrudescence des voleurs dans les maisons, les familles pour cause, croupissent dans la misère.
    Dans la commune de Vyanda, tous les intellectuels ont déserté le parti CNDD-FDD et ont en majorité regagné les partis de la coalition ADC-IKIBIRI. Ce parti est entrain de faire le recensement de ses membres. Sur la colline de Rugera de la même commune, des personnes inconnues lancent des pierres sur les maisons pendant la nuit et tuent le bétail.

    Prenant la parole, le camarade Nayubu Laurent a fait savoir à tous les délégués communaux que la réunion du dimanche était la dernière tenue à la province de Bururi, que les autres réunions se tiendront dans les communes et sur les collines, et leur a demandé d'établir un calendrier des descentes.
    Le moment fort de la journée a été marqué par le discours du secrétaire national à la mobilisation et à la propagande le camarade Ndikumana Nephtali.

    Le camarade Nephtali a dit que la réunion a été tenue dans une période difficile car elle est très proche des élections de 2015. Il a déclaré qu'aux mois d'Août et Septembre, les CEPI et les CECI seront mises sur places, et par la suite suivra la confection des listes des candidats. Il a porté à la connaissance de tous que le pouvoir du CNDD-FDD a commencé la campagne électorale en 2010, mais qu'il fait tout pour empêcher les autres partis d'opposition en particulier de l'ADC-IKIBIRI de faire campagne librement et d'aller à la rencontre de leurs membres.

    Selon le camarade Nephtali Ndikumana a dit que plus on approche les échéances électorales de 2015, plus la sécurité aux militants des partis d'opposition devient difficile, et plus les Imbonerakure affichent leur sauvagerie sans qualification. Il aussi dit que le boycott des élections de 2010 a été un carton rouge qu'on a donné au président Nkurunziza. La misère dans laquelle croupissent les populations burundaises est indescriptible, cela fait peur au parti au pouvoir, c'est pour cette raison que ce parti au lieu d'affronter les problèmes, il préfère sèmer la peur et la désolation dans tout le pays. Il a demandé aux représentants des communes de mettre partout les structures là où elles n'existent plus dans une période ne dépassant pas la fin du mois de juillet. Il leur a demandé de tenir des réunions, de demander à leurs membres de cotisations, de hisser les drapeaux du parti le matin et les descendre le soir, et surtout d'identifier et d'organiser les jeunes capables de neutraliser les miliciens Imbonerakure qui tenteraient de voler les drapeaux du notre CNDD pendant la journée.

    Pour ce qui est des de la coalition ADC-Ikibiri dans la province de Bururi, le camarade Nephtali Ndikumana a demandé aux représentants provinciaux et communaux des partis membres de la coalition ADC-Ikibiri de se mettre ensemble pour étudier les modalités de collaborer. Pour lui, ceux qui ne l'ont pas encore fait accusent un retard énorme, par conséquent, ils doivent combler rapidement ce retard. Il leur a dit que l'ADC-Ikibiri remportera les élections de 2015 car beaucoup de citoyens et citoyennes qui portent les couleurs du CNDD FDD sont des membres ou des sympathisants de la coalition ADC­Ikibiri, même ceux et celles qui disent n'appartenir à aucun parti pour des raisons de leur sécurité sont de la coalition ADC-Ikibiri.

    Il leur a dit qu'il faudra désigner et former beaucoup de mandataires lors des prochaines élections à même de constater et dénoncer fortement les fraudes électorales. Parlant de la division des partis par le pouvoir qu'il a appelé « Nyakurisation », il a dit que le parti CNDD-FDD s'adonne à ce genre d'action de sape dite « nyakurisation », c'est­à­dire le fait de diviser les partis politique, car lui aussi est nyakuri du parti CNDD.
    S'agissant des biens et l'argent distribués par le CNDD-FDD pour acheter les consciences des électeurs, le camarade Nephtali Ndikumana conseille aux militants du CNDD de prendre ces biens ou cet argent car selon lui, ils leur appartiennent normalement, ils ont été détournés des finances de l'Etat ou des aides accordées par la communauté internationale. Il a aussi demandé aux représentants communaux d'aller dire à leurs membres qui n'ont pas de cartes d'identité de les chercher dans les plus brefs délais, et d'être les premiers à s'enrôler pour les prochaines élections.

    Vers la fin de la réunion, la parole a été donnée aux participants. Un participant a vivement remercié ceux qui ont préparé la réunion. Il a demandé avec insistance aux membres du comité exécutif présents dans cette réunion de bien informer leurs collègues restés à que le parti est bien structuré dans la province de Bururi. Il a aussi demandé aux membres du comité exécutif de rappeler au Président Léonard Nyangoma que le souhait de tous est qu'il retourne pour diriger le pays car tout le monde est fatigué par le pouvoir en place.

    Les questions en rapport avec le retour avec du président, le recensement des Imbonerakure et d'autres ont été posées. Pour le retour du président, l'honorable Ndikumana Nephtali leur a dit que le retour du président est une question qui doit être traitée avec sagesse, et que tôt ou tard, il reviendra. Pour la question du recensement fait par les Imbonerakure, il a dit qu'ils sont entrain de compter combien de militants et sympathisants qui leur restent et qui voteront pour leur parti, pour le camarade Nephtali, cela ne nous embête pas, pourvu qu'ils le fassent sans causer l'insécurité aux autres. Utilisant beaucoup de proverbes en Kirundi pour convaincre, l'honorable Ndikumana Nephtali a répondu intelligemment et de manière satisfaisante à toutes les questions posées.

    Pour rappel, cette réunion était la quatrième tenue au chef lieu de la province de Bururi après la mascarade électorale de 2010. La réunion avait était ouverte par l'hymne du parti CNDD a été aussi bouclée par la même chanson.

    Les derniers articles sur le CNDD au quotidien

    
    Provinces
    Sous la direction du camarade Gratien Nizigama, Secrétaire Général adjoint du parti CNDD, trente personnes du comité exécutif du parti CNDD et ...
    En savoir plus
    Provinces
    Ku musi w'Imana igenekerezo rya 23/11/2914, Umugambwe CNDD wari uramukanye inama muri komine Bwiza mu gisagara ca Bujumbura, iyo nama yitabwe ...
    En savoir plus
    Provinces
    Les représentants provinciaux du parti CNDD se sont réunis dans la permanence nationale du parti CNDD sise à Bujumbura dans le cadre des réunions ...
    En savoir plus
    Provinces
    Cinquante six personnes des différentes structures du parti CNDD à Bururi et trois autres du comité exécutif se sont rassemblées autour de ...
    En savoir plus
    Provinces
    Sous l'invitation de l'ONG «Burundi Leadership Training Program», BLTP en sigle, trente cinq membres du parti CNDD, dont 7 du comité exécutif, ...
    En savoir plus
    Prev Next