dimanche, 02 avril 2017 16:49 Écrit par  Joseph NDONDO

UNIVERSTITE DU BURUNDI: CINQ AUTRES JEUNES ARRÊTÉS PAR LA POLICE AU CAMPUS MUTANGA.

    C'était ce samedi 1er Avril, dans les environs de 10h du matin, que trois véhicules dont deux de marque Hilux ont pénétré dans le campus Mutanga. Le premier véhicule de marque Hilux est celui de l'OPC NIBONABONASIZE Célestin, Directeur adjoint chargé de l'encadrement et de la Sécurité à l'Université du Burundi. Les deux autres véhicules étaient bourrés de policiers habillés en bleu et armés de fusils et de roquettes.


    « Ils viennent pour amener cinq jeunes accusés par l'OPC Célestin d'avoir pris part aux actes visant à perturber l'ordre et la sécurité des autres étudiants dans la nuit de ce vendredi au campus Mutanga. Il s'agissait d'un surnommé TURUZE, d'un nommé Ezeckiel, d'un surnommé MARONI, et de deux autres étudiants de l'Université privée. Deux de ces jeunes, Turuze et Ezeckiel sont des chômeurs depuis une année et ils n'ont plus le droit de vivre encore au campus, tandis que Maroni est un étudiant de l'Université du Burundi résidant régulièrement au campus universitaire. Ces jeunes sont rentrés vers 2h du matin de samedi. Au lieu de se diriger dans leurs chambres, ces jeunes auraient frappé sur différentes portes dans le Trop2, ce qui aurait perturbé le repos des étudiants de cette partie du campus. Ces derniers ont appelé les corps de sécurité pour intervenir et rétablir l'ordre. Les cinq jeunes ont été arrêtés puis mis au garde à vue jusqu'à ce que un véhicule du Service National de Renseignement, le sinistre SNR vienne pour les emmener dans les cachots du SNR aux environs de 10h », affirme notre source.

    « Lorsque j'ai vu trois véhicules se diriger roulant vers moi à toute vitesse, j'ai d'abord pensé que la police vient pour enlever injustement les étudiants. Une peur-panique a soudainement rempli mon esprit, mais j'ai essayé de la dissimuler mais en vain. La police a débarqué devant moi. Je ne voyais pas comment me retirer du lieu», nous a confié un étudiant qui était pendant ce temps à côté de la salle polyvalente.

    « Ce qui m'a fait peur, c'est que les policiers étaient lourdement armés comme s'ils venaient mener un combat avec les étudiants. C'est par après que j'ai appris qu'ils viennent pour arrêter les cinq jeunes hommes accusés d'avoir perturbé l'ordre et la sécurité dans la nuit de ce vendredi écoulé. Quelques minutes après, je les ai vus emmener à leurs véhicules cinq jeunes hommes dont un surnommé «Maroni», un surnommé «Turuze», un nommé Ezeckiel et deux autres étudiants d’une Université privée», ajoute-t-il.

    Selon une autre source, ces jeunes arrêtés sont soupçonnés par certains étudiants d'être voleurs car le surnommé Turuze et le nommé Ezeckiel sont tous des chômeurs, qui ont opté pour rester au campus au lieu de rentrer dans leurs familles depuis plus d’un an.
    «L'arrestation de ces jeunes hommes n'est pas dans le même contexte que celle qui vise essentiellement les délégués», témoigne un étudiant.

    «Les imbonerakure, qui étudient au campus Mutanga disent, quant à eux, que les deux étudiants de l'Université privée sont des rwandais, qui viennent accomplir une certaine mission», m'a confié un étudiant du campus Mutanga.

    Sachez, pour clore, qu'au cours de cette année académique, un étudiant finaliste de la faculté de Psychologie du nom de Enock alias Gapero a été tué au campus Mutanga accusé de vouloir voler. Et un autre jeune de Nyakabiga a été attrapé dans le pavillon 4 dudit campus dans une chambre d'un étudiant en train de voler. Il a été tapé jusqu'à succomber de coups de bâton, de gifles et de coups de pieds. La police est intervenue alors que le voleur rendait son dernier soupir.
    Tout cela témoigne du désespoir des étudiants lauréats de l'enseignement supérieur qui après leurs études, sur lesquelles ils comptaient pour bâtir leur vie, ils se retrouvent dans la rue, poussés au désespoir ; ils s'adonnent aux actes de banditisme et autres méconduites.

    Les dernières actus

    
    Nouvelles du Burundi
    BarundiBarundikaziBanyakazi ,Namwe mutagira akazi, Ndabaramukije amahoro, iteka n’iterambere ! Abatari bake muri mwebwe barazi amamuko y'uyu ...
    En savoir plus
    Déclarations
    Bagumyabanga mugize Komite nkuru y’umugambwe,Bagumyabanga murongoye intaraBagumyabanga murongoye umuhari w’abagumyabuntu FFDBagumyabanga ...
    En savoir plus
    Nouvelles du Burundi
    Les cinq délégués des étudiants de l'université écroués dans la prison centrale de MPIMBA. La réunion qui s'est tenue samedi du 15 avril ...
    En savoir plus
    Actualités internationales
    L’AFRIQUE INSOUMISE invite les africains de France à voter pour Jean-Luc Mélenchon le 23 avril 2017 L’AFRIQUE INSOUMISE se reconnaît ...
    En savoir plus
    Nouvelles du Burundi
    La situation actuelle des collines de MBIZI et RUBIMBA de la commune de KIBAGO se résume en ces points que nous allons développer.1. la haine ...
    En savoir plus
    Prev Next