lundi, 01 décembre 2014 16:47 Écrit par  ADC-IKIBIRI

DECLARATION DES PARTIS MEMBRES DE L’ADC-IKIBIRI SUR L’ETAT DU PROCESSUS ELECTORAL AU BURUNDI.

    Du 25 au27 Novembre 2014, les partis politiques réunis au sein de l'ADC-IKIBIRI se sont rencontrés à Kampala pour peaufiner la feuille de route des préparatifs aux élections de 2015. Au terme de cette session, les partis réunis au sein de l'ADC-IKIBIRI ont décidé de rendre publique la déclaration suivante :

    Des engagements et leurs mises en application.

    L'ADC-IKIBIRI réaffirme sa ferme résolution de participer aux élections de 2015.

    En outre l'ADC-IKIBIRI réaffirme son engagement de présenter un candidat unique aux élections présidentielles et une liste commune aux élections communales, législatives et sénatoriales. Des modalités de la mise en place de cette démarche ont été arrêtées. A cet effet un cahier de charges et le profil du candidat aux élections présidentielles ont été adoptées. Ce candidat sera élu le 31 janvier 2015 par un collège de grands électeurs venus de tout le pays et de tous les partis de la coalition.

    De l'environnement favorable aux élections de 2015

    L'ADC-IKIBIRI exige le démantèlement de ces escadrons de la mort dans les meilleurs délais.

    L'ADC-IKIBIRI deL'ADC-IKIBIRI convaincu que seul un processus électoral inclusif est le seul salut du Burundi, exige le retour immédiat des leaders politiques en exil comme l'honorable Leonard Nyangoma et Monsieur Alexis Sinduhije respectivement président des partis CNDD et MSD. En outre la coalition exige la libération de tous les prisonniers politiques notamment l'honorable Hussein Radjabu et les jeunes du MSD. A ce titre un enrôlement des électeurs en l'absence de ces femmes et hommes politiques serait une exclusion inadmissible.

    L'ADC-IKIBIRI constate avec regret que la CENI est inféodé à la majorité présidentielle. A ce titre le président de la CENI, Monsieur Pierre Claver Ndayicariye a osé déclarer sur les ondes de la Radio Publique Africaine qu'il sert l'homme qui l'a nommé. Cette arrogance et cette partialité disqualifient ipso facto cette CENI. En conséquence l'ADC-IKIBIRI exige la démission de l'actuelle CENI et tous ses démembrements et réclame la mise en place d'une CENI paritaire négociée entre la majorité présidentielle et l'opposition. Dans cet ordre d'idée, l'ADC-IKIBIRI retire tous les membres de la coalition qui sont dans les démembrements de la CENI.

     Dans le registre de la sécurité des élections, l'ADC-IKIBIRI constate que le déploiement de la milice IMBONERAKURE sur tout le territoire du Burundi avec la nouvelle composante des hommes aux longs manteaux qui sèment la désolation et la mort est une machine pour terroriser et broyer l'électorat de l'opposition. Pour ce faire l'Amande que les medias publics qui sont exclusivement réservés au parti présidentiel soient accessibles a tous les acteurs politiques sans exclusif.

    Du troisième mandat illégal du Président Pierre NKURUNZIZA.

    L'ADC-IKIBIRI réaffirme une fois de plus sa position de combattre énergiquement toute tentative du président NKURUNZIZA de se présenter pour un troisième mandat. A ce titre la candidature du Président NKURUNZIZA pour un troisième mandat sera considérée comme un coup de force contre la Constitution et l'Accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi et en assumera les conséquences.

    De l'appel au dialogue avec le Président Pierre Nkurunziza.

    Au regard des menaces qui pèsent sur le processus électoral, l'ADC-IKIBIRI réitère sa demande d'un cadre de dialogue avec la majorité présidentielle pour mettre en place un climat favorable a des élections démocratiques, libres, inclusives et apaisées.

    De l'appel au peuple burundais et à la communauté internationale.

    Tenant compte du comportement têtu de la majorité présidentielle en vue d'accéder aux exigences de l'opposition l'ADC-IKIBIRI lance un appel solennel au peuple burundais afin qu'il soit prêt le moment venu à descendre dans la rue pour exiger les élections libres, inclusives, démocratiques et apaisées.

    L'ADC-IKIBIRI lance un appel solennel à toutes les forces qui aspirent au changement de rejoindre la coalition ADC-IKIBIRI.

    L'ADC-IKIBIRI lance un appel pressant a la communauté internationale afin qu'elle demande au Président de la République d'accéder aux exigences susmentionnées le minimum étant la mise en application de la feuille de route adoptée par les partenaires sociaux- politiques à Kayanza.

    Fait à Kampala le 27 novembre 2014
    Pour l'ADC-IKIBIRI,
    Honorable Léonce NGENDAKUMANA

    Président

    Les dernières actus

    
    Actualités internationales
    Déclaration de la Commission Afrique du Parti de Gauche Le Burundi connaît une crise sans précédent depuis l’arrivée au pouvoir en 2005 ...
    En savoir plus
    Nouvelles du Burundi
    Barundi,Barundikazi,Bagumyabanga ba CNDD, Mu myaka ishira 1960, ni ho ibihugu vyinshi vya Afrika vyasubira guhabuza intahe yavyo yo kwikukira, vyari ...
    En savoir plus
    Nouvelles du Burundi
    Le Burundi célèbre ce 1er juillet 2017 son 55ème anniversaire d’indépendance. Comme ses prédécesseurs et autres dictateurs, le président ...
    En savoir plus
    Nouvelles du Burundi
    CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME Trente-cinquième session Dialogue interactif sur le Burundi Genève, le 14 juin 2017 Monsieur le Président, ...
    En savoir plus
    Nouvelles du Burundi
    Dans le dictionnaire Hachette de la langue française, un aveugle se définit comme quelqu'un qui est privé du sens de vue. Et dans le monde entier, ...
    En savoir plus
    Prev Next