CNDD au quotidienhttp://cndd-burundi.com Thu, 29 Jun 2017 05:33:31 +0000fr-frRéunion du comité exécutif et des représentants provinciaux du parti CNDD.http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/755-reunion-parti-cndd http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/755-reunion-parti-cnddRéunion du comité exécutif et des représentants provinciaux du parti CNDD.

Sous la direction du camarade Gratien Nizigama, Secrétaire Général adjoint du parti CNDD, trente personnes du comité exécutif du parti CNDD et des représentants provinciaux de ce parti se sont réunis samedi le 13 février 2016 à la permanence nationale de ce parti à partir de 12h15 min jusqu'à 15h45.

Tout a commencé par l'hymne du parti, puis a suivi un mot d'accueil du représentant de ce parti en Mairie de Bujumbura, camarade Baptiste Manirakiza.

L'ouverture officielle de cette réunion a été faite par Gratien Nizigama, le secrétaire Général adjoint de ce parti qui a lu le discours que le Président du parti CNDD, l'honorable Léonard Nyangoma avait adressé aux participants à cette réunion.

Dans ce discours, Léonard Nyangoma a remercié tous les participants d'avoir quitté l'intérieur du pays pour venir dans la capitale malgré le climat d'insécurité qui règne dans tout le pays. Il a dit qu'il est actuellement révoltant d'entendre ce qui se passe au Burundi: la famine, la misère, les massacres de la population perpétrés par les institutions de l'Etat, des centaines de milliers de réfugiés, etc. Cette tragédie est devenue la grande caractéristique du Burundi actuel, a déploré l'honorable Léonard Nyangoma.

Il a aussi affirmé que malgré cette situation qui fait peur, le gouvernement de Bujumbura continue de dire que la situation est bonne, et qu'elle sera encore très bonne dans les jours à venir. Il a continué en disant que les Burundais et les autres pays n'accepteront pas que Nkurunziza Pierre continue à tuer la population.

Il a mis en garde toute personne qui veut cultiver encore les problèmes ethniques en citant ce proverbe : « Uwukize isemu yibagira icamwirukana », qui se traduit : « Celui qui reprend son souffle après une course-poursuite oublie la cause de sa fuite». Que tous les politiciens qui disent actuellement que les Accords d'Arusha sont surannés sachent qu'un mauvais pouvoir n'est bon pour personne, a dit l'honorable Léonard Nyangoma.

Il a aussi rappelé que le CNDD est membre du CNARED-Giriteka dans la volonté constante qui a toujours caractérisé notre parti de rassembler toutes les forces de l'opposition. Cette organisation qu'il fait l'honneur de coordonner fait actuellement un pas de géant, a-t-il souligné.
Le CNARED-Giriteka est actuellement connu dans plusieurs pays du monde et dans toutes les provinces du Burundi. Il fait actuellement de très grands progrès dans les nations, et quoi qu'il en soit, le chemin de paix pour le Burundi, ce sont les négociations qui conduiront le pays à un gouvernement de transition, a dit l'honorable Léonard Nyangoma.

Il a demandé aux participants de rester calmes, qu'ils ne soient pas perturbés par ceux qui ne veulent pas les négociations et a clôturé son discours en souhaitant les meilleurs vœux de l'an 2016 à tous les camarades du parti.

Après ce discours d'ouverture du président du parti lu par le Secrétaire Général Adjoint, il a été demandé aux représentants provinciaux du CNDD de prendre la parole pour dire s'ils font ou pas des réunions avec les représentants communaux, exposer comment est la situation sécuritaire dans leur province et faire le point sur les résultats du Dialogue Inter burundais organisé par le pouvoir en place et qui se déroule dans différentes provinces du Burundi.

Pour presque tout le monde, la situation de terreur qui prévaut dans le pays n'a pas permis la tenue des réunions avec les représentants communaux. Il faut ajouter que certains représentants communaux et provinciaux du CNDD ont fui le pays. Malgré cette situation difficile, ils ont dit qu'ils communiquent régulièrement par téléphone et grâce aux nouvelles technologies de communications.

La situation sécuritaire est précaire dans tout le pays, et se détériore le plus en mairie de Bujumbura, dans les provinces de Makamba, Muyinga, Rumonge, et dans les homes des campus universitaires, les universités ayant été considérées comme une province. Presque partout, ce sont les miliciens Imbonerakure et les policiers qui sont les responsables de l'insécurité observée et vécue. Des messages porteurs de division ethnique sont aussi véhiculés par les commissaires de ces mêmes miliciens Imbonerakure.

Dans certaines provinces où le soi-disant dialogue inter burundais a déjà eu lieu, presque partout, les militants du CNDD n'ont pas été invités mais ils ont su ce qui est sorti de « dialogue » qui se déroule entre militants du parti au pouvoi : que Nkurunziza Pierre soit le Président du Burundi toute sa vie ou jusque quand il voudra quitter la Présidence de la République, que l'Accord d'Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi soit jeté à la poubelle.

Après la parole donnée à tous les représentants provinciaux, le Secrétaire Général-adjoint a remercié tous les participants de s'être présentés dans cette réunion. Il leur a dit qu'enseigner le parti CNDD est un devoir permanent, et a demandé à ceux qui ont encore des permanences de continuer de faire de la sensibilisation dans leur permanence, à ceux qui n'ont pas de permanences de chercher comment continuer la communication avec les militants du CNDD, et de poursuivre la communication avec le secrétariat de la permanence nationale. C'est par ces mots que Gratien Nizigama, Secrétaire-Général Adjoint du CNDD a mis fin à la réunion, et c'est l'hymne du CNDD qui a clôturé.

]]>
ProvincesWed, 17 Feb 2016 09:20:12 +0000
Bujumbura : Inama ya CNDD muri komine Bwiza.http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/352-inama-cndd http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/352-inama-cnddBujumbura : Inama ya CNDD muri komine Bwiza.

Ku musi w'Imana igenekerezo rya 23/11/2914, Umugambwe CNDD wari uramukanye inama muri komine Bwiza mu gisagara ca Bujumbura, iyo nama yitabwe n'abantu amajana abiri na mirongo itanu, yatanguye igihe c'isaha umunani n'igice, ikaba yatanguriye ku ndirimbo zihayagiza Igihugu n'umugambwe.

Mw'ijambo ryiwe ry'ikaze, uwuserukira Umugambwe muri iyo komine Camarade Nimubona Janvier yagarutse ahakuru ku kibazo kijanye n'umutekano aho muri iyo komine harangwa n'ubwoba, ubusuma hamwe n'ubwicanyi bivugwa aho mu Bwiza. Yamenyesheje kandi ko biteguriye amatora, ko n'abayacungera biteguye. Akaba yaciye atera akamo ko kuzinduka kwiyandikisha ku bwinshi. Hakurikiye ijambo ry'uwurongoye umugambwe mu Gisagara ca Bujumbura camarade Manirakiza Jean Baptiste, akaba yasavye abitavye inama ko bokwitegurira gutsinda amatora babicishije mu gushinga inzego kuva kuri karitiye hamwe n'ugukomeza urunani ADC-IKIBIRI. Uwundi yafashe ijambo n'umunyamabanga mukuru w'urwego rw'urwaruka camarade Niyubahwe Jean Marie. Akaba yashimikiye ku kutazokwihanganira ukwitoza ubugura gatatu kwa Président  Petero Nkurunziza.

Ijambo nyamukuru ry'uwo musi ryashikirijwe n'uwahagarariye komite nkuru y'umugambwe camarade Habarugira Guillaume, akaba imbere y'uko aduga kw'ijambo yabanje gusaba abari aho ko bogira umunota w'agacerere wo kwibuka abanywanyi ba ADC-IKIBIRI bagandaguwe n'abavundiye mu busho butandukanye. Yatanguye gushikiriza abari aho ibiriko bikorwa n'urunani ADC-IKIBIRI cane cane ibibazo bijanye n'umu candidat n'intonde zimwe ko bahejeje kubipfundika no kuvyumvikanako burundu. Yaragurutse kandi ku kibazo c'inyifato y'imbonerakure hamwe n'abapolisi n'abajejwe intwaro bamwe bamwe baburabuza imigambwe itavugarumwe n'ubutegetsi, yashikirije kandi ko ari ngombwa ko abanyeporitike bagaruka ku rupapuro rw'inzira rwateweko igikumu mu kwezi kwa gatatu 2013 mu ntumbero yo kurabira hamwe ingene rwashizwe mu ngiro. Yamenyesheje kandi ko bagiye gusaba ko horungikwa umurwi mvamakungu wogutohoza kw'itangwa ry'ibirwanisho ku mbonerakure. Yongeye amenyesha abitavvye inama ko urunani ADC-IKIBRI rwandikiye CENI rusaba ko iyandikwa ry'abazotora ryokungururizwa inyuma kuko haboneka itangwa ry'ikarata karangamuntu bidaciye mu muco, kandi ko umurwi CENI udahengeshanya kwerekana ko ukorera mu kwaha kw'ubutegetsi, ariko naho biri uko, yasavye ko bosidukana n'iyonka kwiyandikisha kugira bitegurire gusezera ubutegetsi bwa CNDD-FDD.

Inyuma y'iryo jambo hakurikiwe intererano n'ibibazo vy'abitavye iyo nama bakaba barashimye ivyahavugiwe, na cane cane ibijanye n'ibikorwa vya ADC-IKIBIRI, bongera bibutsa ko ataguhirahira ngo bahindure izina rya ADC-ikibiri kuko kwoba ari ukujuragiza abanywanyi. Barabakeje abateguye iyo nama, bakipfuza ko n'ahandi ibikorwa nk'ivyo vyotunganywa.

Mu bibazo vyabajijwe ahakuru kwari ukumenya igihe kizigenza w'Umugambwe azogarukira mu gihugu kugira yitegurire amatora, barabajije kandi ico korwa mu gihe umutekano woguma utituka. Mu nyishu zatanzwe, ni uko ari ukubikurikiranira haf,i umugambwe ukazoza uratanga intumbero igihe cose bizoba bikenewe. Inama yagiye kurangira igihe c'isaha cumi n'iminota mirongo itanu n'itatu, ikabayasozerewe n'indirimbo zihayagiza igihugu n'umugambwe mu kanyamuneza nta ngere.

]]>
ProvincesSat, 29 Nov 2014 11:54:51 +0000
Réunion du parti CNDD avec les représentants provinciaux.http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/231-reunion-cndd-provinciaux http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/231-reunion-cndd-provinciauxRéunion du parti CNDD avec les représentants provinciaux.

Les représentants provinciaux du parti CNDD se sont réunis dans la permanence nationale du parti CNDD sise à Bujumbura dans le cadre des réunions trimestrielles ordinaires. La réunion était dirigée par le secrétaire national à la propagande et à la mobilisation, le camarade Ndikumana Nephtali. C'était samedi le 19 juillet 2014 à partir de 14h jusqu'à 18h40min.

Certains représentants provinciaux avaient été accompagnés par les représentants de la Jeunesse Panafricaine pour la Démocratie, JPD en sigle, et de la Fédération des Femmes Démocrates, FFD en sigle, la première étant le mouvement des jeunes intégrés au parti CNDD, et la seconde étant le mouvement des femmes intégrées à ce parti.

Un seul point était prévu à l'ordre du jour: «Analyser ensemble comment mobiliser les membres du CNDD pour se préparer aux élections générales de 2015 dans tout le pays».

Le camarade Ndikumana Nephtali a dit que la réunion était ordinaire, car elle est statutaire, mais qu'elle était extraordinaire car elle se tenait dans les moments proches des élections. Il a aussi précisé qu'un nouveau code électoral vient d'être promulgué, et le président de la CENI vient de rendre public le calendrier électoral pour les élections de 2015.

Ndikumana Nephtali a fait savoir que bien qu'il y ait des signes qui montrent qu'il y aura des élections en 2015, d'autres signent montrent que les élections ne seront pas libres et apaisées comme le souhaite le peuple. Il a cité et expliqué ces signes :
-La division des partis politiques qui continue: «Après le parti SAHWANYA FRODEBU, le FNL et l'UPD, actuellement c'est l'UPRONA. A ce rythme, nous aussi pouvons encore subir une autre division», a dit Ndikumana Nephtali;
-La question des Imbonerakure: «Personne ne connait ni le nombre d'armes distribuées aux Imbonerakure, et le projet d'usage de ces armes distribuées n'est pas connu», a-t-il ajouté.
-La violation de la loi: «Le Président Nkurunziza veut se présenter aux élections tout en violent la constitution et les accords d'Arusha. Nous attendons le jour où il va annoncer sa candidature pour voir ce qui va se passer», a-t-il martelé.
-Le manque de moyen financier: «Il est dit actuellement que les fonds pour les élections n'existent pas car ceux qui aident le Burundi n'ont pas encore donné leur contribution. Cela aura des conséquences néfastes. Soit, les élections n'auront pas lieu, soit les élections seront organisées avec le peu de moyens à sa disposition. Pour le dernier cas, la situation sera très grave et les élections seront très mauvaises», a-t-il insisté.
-La justice: «Pour toute personne arrêtée par les Imbonerakure, la justice rend le verdict pour satisfaire à ces Imbonerakure», a-t-il dit.
-L'administration: «Tout parti de l'opposition qui demande une autorisation de tenir une réunion ne l'obtient pas alors que la parti CNDD FDD tient des meetings partout où il veut », a-t-il martelé.

Le camarade Ndikumana Nephtali a continué en disant qu'après avoir constaté la situation qui prévaut dans le pays, le parti CNDD a convoqué les responsables du parti des différentes provinces pour une question fondamentale qui est de savoir si le CNDD se présentera ou pas dans les prochaines élections.

Le camarade Ndikumana Nephtali a dit qu'à partir du mois de septembre 2014, l'enrôlement des électeurs va commencer et qu'au mois de mars 2015, il y aura la présentation des candidats aux élections. Avant de donner la parole aux représentants provinciaux, il a énuméré une série d'activités que le parti CNDD devrait réaliser dans une période ne dépassant pas le mois de décembre 2014 pour bien se préparer aux élections de 2015 et leur a demandé de mettre sur les listes des personnes qui représenteront valablement le parti CNDD. Avant de donner la parole aux représentants provinciaux, il leur a rappelé qu'ils doivent collaborer avec les autres représentants provinciaux de la coalition ADC-Ikibiri et tenir souvent des réunions ensemble.

A la question de savoir si les provinciaux sont prêts pour se présenter aux élections de 2015, prenant la parole pour présenter la situation du parti CNDD dans leurs provinces respectives, tous les représentants ont déclaré qu'ils se présenteront aux élections. Le problème commun à tous est le peu de moyens qui sont à leur disposition pour bien mener les activités du parti, les patrouilles de nuit des Imbonerakure qui font peur à la population et les pots de vin distribués par le parti CNDD-FDD.

Des espoirs pour certains représentants provinciaux se trouvent dans le fait qu'ils mènent de bonnes relations avec les militants des partis de la coalition ADC-Ikibiri, et que beaucoup de militants portant les couleurs du parti CNDD-FDD leur disent qu'ils voteront pour la coalition ADC-Ikibiri car leur parti les a plongés dans une crise qu'ils n'avaient jamais connue depuis leur existence.

Un représentant provincial a dit que la population de sa province rêve de voir le parti CNDD-FDD déchu de ses pouvoirs. A l'église, lors des intentions de prière, un a dit : « Seigneur, délivre nous du CNDD FDD », ce qui a fait rire l'assemblée.

Reprenant la parole, Ndikumana Nephtali leur a suggéré de demander des cotisations aux militants du parti CNDD dans leurs provinces respectives. Il leur a rappelé que tout parti fonctionne grâce aux cotisations, et par conséquent, que tous ceux qui veulent se faire élire doivent s'acquitter de leurs cotisations. Pour les pots de vin donnés par le parti CNDD FDD, il a déclaré que le CNDD recrute uniquement des membres qui adhèrent par conviction à notre parti et à son idéologie. Il a clôturé la réunion en remerciant chaleureusement tous ceux qui se sont présentés dans la réunion, ajoutant que le fait de leur présence est un signe éloquent qui témoigne leur courage de servir le parti CNDD et donc la nation.

Le Secrétaire national aux finances, à la trésorerie et à la logistique du parti, le camarade Bizimana Ernest, a pris la parole et a demandé aux représentants provinciaux de rassembler les cotisations des militants éparpillés dans les provinces, leur donner les reçus tout en gardant les souches. Avant de finir, Bizimana Ernest a demandé que les rapports financiers lui soient envoyés.

A la fin de réunion, des documents ont été distribués : Le discours du président du parti adressé aux militants le jour de l'indépendance, le code de conduite, le statut du parti, un canevas d'identification des membres du parti CNDD et le code électoral. Comme au commencement, la réunion s'est clôturée par l'hymne du parti CNDD. Après, un verre de camaraderie a été partagé.

]]>
ProvincesThu, 24 Jul 2014 11:59:21 +0000
La réunion des structures du parti CNDD à Bururi.http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/219-reunion-cndd-bururi http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/219-reunion-cndd-bururiLa réunion des structures du parti CNDD à Bururi.

Cinquante six personnes des différentes structures du parti CNDD à Bururi et trois autres du comité exécutif se sont rassemblées autour de Nayubu Laurent, le représentant provincial du Parti CNDD et du camarade Ndikumana Nephtali, secrétaire national à la mobilisation et à la propagande du parti CNDD. L'objet de cette réunion portait sur la redynamisation du parti CNDD, l'échange sur la structuration de la coalition ADC-Ikibiri et les préparatifs aux élections de 2015. C'était dimanche le 6 juillet 2014 de 12h30 à 15h30.

Le mot d'ouverture a été prononcé par le représentant de la commune de Bururi camarade Niyongabo Patrice, il a déclaré que la population réclame beaucoup de visites des dirigeants communaux, les écrits et les insignes du parti CNDD. Il a porté à la connaissance de tout le monde que seuls, les membres du parti CNDD-FDD font objet de recensement dans cette commune, et qu'il aimerait savoir si les autres auraient des informations sur ce recensement.

Concernant les relations avec l'administration, le représentant communal a dit qu'il a tenu une réunion du parti avec l'administration, celle-ci lui a demandé la liste de toutes les personnes ayant participé dans cette réunion. Après avoir remis la liste demandée, il a attendu qu'elle lui soit remise mais en vain.

Les représentants des autres communes ont pris la parole pour présenter la situation du parti CNDD dans leurs communes respectives. Ils ont tous de bonnes relations avec les militants des partis membres de la coalition ADC-Ikibiri. Les questions communes à tous les représentants communaux sont les suivantes : Quand le président du CNDD sera-t-il de retour ? Comment sont organisées les différentes structures de la coalition ADC-Ikibiri ?

Tous connaissent pratiquement les mêmes problèmes inhérents à la pauvreté qui secoue le pays en général, et les militants du CNDD ne sont pas épargnés, le vol des drapeaux du parti, une terreur exercée par les militants du CNDD FDD sur les fonctionnaires, notamment la perte de leur emploi s'ils refusent d'adhérer au parti au pouvoir. Tous les représentants communaux ont dit que la population leur demande beaucoup les messages et les insignes du parti CNDD.

Dans certaines communes, des particularités ont été observées :
Dans la commune de Buyengero, le parti au pouvoir procède à l'achat des consciences par la distribution des moutons aux militants des autres partis pour les conquérir. Effectivement certains militants des partis d'opposition adhèrent à ce parti pour profiter de l'acquisition de ces moutons, mais ils gardent le pied dans leur parti d'origine, car ils savent bien le don dont ils bénéficient vient du pillage des caisses de l'Etat par le régime du CNDD-FDD.

Dans la commune de Rumonge, les Imbonerakure, jeunes affiliés au parti au pouvoir font des patrouilles nocturnes à parti de 23 h jusqu'à l'aube, ce qui fait beaucoup peur à la population.
Dans la commune de Mugamba, il y a le favoritisme de la médiocrité. Les enfants totalisant 7 échecs à l'école sont autorisés de faire passer l'examen de repêchage. Mais ce cas est généralisé à tout le pays car une nouvelle ordonnance ministérielle autorise aux élèves ayant 7 échecs de faire le repêchage alors qu'avant, seuls ceux qui avaient échoué trois matières étaient admis à l'examen de repêchage.
Dans la commune de Songa, on observe une recrudescence des voleurs dans les maisons, les familles pour cause, croupissent dans la misère.
Dans la commune de Vyanda, tous les intellectuels ont déserté le parti CNDD-FDD et ont en majorité regagné les partis de la coalition ADC-IKIBIRI. Ce parti est entrain de faire le recensement de ses membres. Sur la colline de Rugera de la même commune, des personnes inconnues lancent des pierres sur les maisons pendant la nuit et tuent le bétail.

Prenant la parole, le camarade Nayubu Laurent a fait savoir à tous les délégués communaux que la réunion du dimanche était la dernière tenue à la province de Bururi, que les autres réunions se tiendront dans les communes et sur les collines, et leur a demandé d'établir un calendrier des descentes.
Le moment fort de la journée a été marqué par le discours du secrétaire national à la mobilisation et à la propagande le camarade Ndikumana Nephtali.

Le camarade Nephtali a dit que la réunion a été tenue dans une période difficile car elle est très proche des élections de 2015. Il a déclaré qu'aux mois d'Août et Septembre, les CEPI et les CECI seront mises sur places, et par la suite suivra la confection des listes des candidats. Il a porté à la connaissance de tous que le pouvoir du CNDD-FDD a commencé la campagne électorale en 2010, mais qu'il fait tout pour empêcher les autres partis d'opposition en particulier de l'ADC-IKIBIRI de faire campagne librement et d'aller à la rencontre de leurs membres.

Selon le camarade Nephtali Ndikumana a dit que plus on approche les échéances électorales de 2015, plus la sécurité aux militants des partis d'opposition devient difficile, et plus les Imbonerakure affichent leur sauvagerie sans qualification. Il aussi dit que le boycott des élections de 2010 a été un carton rouge qu'on a donné au président Nkurunziza. La misère dans laquelle croupissent les populations burundaises est indescriptible, cela fait peur au parti au pouvoir, c'est pour cette raison que ce parti au lieu d'affronter les problèmes, il préfère sèmer la peur et la désolation dans tout le pays. Il a demandé aux représentants des communes de mettre partout les structures là où elles n'existent plus dans une période ne dépassant pas la fin du mois de juillet. Il leur a demandé de tenir des réunions, de demander à leurs membres de cotisations, de hisser les drapeaux du parti le matin et les descendre le soir, et surtout d'identifier et d'organiser les jeunes capables de neutraliser les miliciens Imbonerakure qui tenteraient de voler les drapeaux du notre CNDD pendant la journée.

Pour ce qui est des de la coalition ADC-Ikibiri dans la province de Bururi, le camarade Nephtali Ndikumana a demandé aux représentants provinciaux et communaux des partis membres de la coalition ADC-Ikibiri de se mettre ensemble pour étudier les modalités de collaborer. Pour lui, ceux qui ne l'ont pas encore fait accusent un retard énorme, par conséquent, ils doivent combler rapidement ce retard. Il leur a dit que l'ADC-Ikibiri remportera les élections de 2015 car beaucoup de citoyens et citoyennes qui portent les couleurs du CNDD FDD sont des membres ou des sympathisants de la coalition ADC­Ikibiri, même ceux et celles qui disent n'appartenir à aucun parti pour des raisons de leur sécurité sont de la coalition ADC-Ikibiri.

Il leur a dit qu'il faudra désigner et former beaucoup de mandataires lors des prochaines élections à même de constater et dénoncer fortement les fraudes électorales. Parlant de la division des partis par le pouvoir qu'il a appelé « Nyakurisation », il a dit que le parti CNDD-FDD s'adonne à ce genre d'action de sape dite « nyakurisation », c'est­à­dire le fait de diviser les partis politique, car lui aussi est nyakuri du parti CNDD.
S'agissant des biens et l'argent distribués par le CNDD-FDD pour acheter les consciences des électeurs, le camarade Nephtali Ndikumana conseille aux militants du CNDD de prendre ces biens ou cet argent car selon lui, ils leur appartiennent normalement, ils ont été détournés des finances de l'Etat ou des aides accordées par la communauté internationale. Il a aussi demandé aux représentants communaux d'aller dire à leurs membres qui n'ont pas de cartes d'identité de les chercher dans les plus brefs délais, et d'être les premiers à s'enrôler pour les prochaines élections.

Vers la fin de la réunion, la parole a été donnée aux participants. Un participant a vivement remercié ceux qui ont préparé la réunion. Il a demandé avec insistance aux membres du comité exécutif présents dans cette réunion de bien informer leurs collègues restés à que le parti est bien structuré dans la province de Bururi. Il a aussi demandé aux membres du comité exécutif de rappeler au Président Léonard Nyangoma que le souhait de tous est qu'il retourne pour diriger le pays car tout le monde est fatigué par le pouvoir en place.

Les questions en rapport avec le retour avec du président, le recensement des Imbonerakure et d'autres ont été posées. Pour le retour du président, l'honorable Ndikumana Nephtali leur a dit que le retour du président est une question qui doit être traitée avec sagesse, et que tôt ou tard, il reviendra. Pour la question du recensement fait par les Imbonerakure, il a dit qu'ils sont entrain de compter combien de militants et sympathisants qui leur restent et qui voteront pour leur parti, pour le camarade Nephtali, cela ne nous embête pas, pourvu qu'ils le fassent sans causer l'insécurité aux autres. Utilisant beaucoup de proverbes en Kirundi pour convaincre, l'honorable Ndikumana Nephtali a répondu intelligemment et de manière satisfaisante à toutes les questions posées.

Pour rappel, cette réunion était la quatrième tenue au chef lieu de la province de Bururi après la mascarade électorale de 2010. La réunion avait était ouverte par l'hymne du parti CNDD a été aussi bouclée par la même chanson.

]]>
ProvincesThu, 10 Jul 2014 17:22:40 +0000
Réunion d’échange sur les thèmes clés du parti CNDDhttp://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/157-reunion-echange-theme-cndd http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/157-reunion-echange-theme-cnddRéunion d’échange sur les thèmes clés du parti CNDD

Sous l'invitation de l'ONG «Burundi Leadership Training Program», BLTP en sigle, trente cinq membres du parti CNDD, dont 7 du comité exécutif, les représentants communaux et la représentante provinciale, tous de Gitega, étaient dans une réunion d'échange sur les thèmes clés de leur parti. C'était lundi le 28 avril 2014 à l'hôtel Rehoboth de Gitega entre 8H00 et 15H40.

La réunion a été ouverte par l'hymne du parti CNDD, et a suivi un mot d'accueil des participants de Madame Ruth Ninganza, représentante provinciale du parti CNDD dans la province de Gitega. La réunion a été déclarée ouverte par Madame Spéciose Ndikumasabo, chargée du volet formation politique des militants des partis politiques au BLTP.

Dans son allocution, Spéciose Ndikumasabo a fait savoir que BLTP aide les partis politiques à élaborer leurs programmes, et cela pour que les responsables des partis puissent répondre aux questions qui leur sont posées par la population. Elle a aussi porté à la connaissance des participants que la BLTP s'occupe de la formation politique des treize partis qui se sont présentés aux élections communales de 2010 et qui ont obtenu au moins trois mille voix.
Au programme de la réunion, figuraient:

  1. Présentation des participants, des objectifs et des attentes de la réunion;
  2. Savoir ce que c'est un programme du parti, pourquoi l'avoir, comment le formuler et le processus de développement d'un thème;
  3. Présentation des thématiques clés identifiés par le CNDD: échange dans les groupes et en plénière.

Les objectifs de la réunion étaient de présenter les thèmes identifiés pour le programme du parti et de recueillir les observations des militants sur les thèmes identifiés pouvant aider l'équipe qui y travaille d'affiner d'avantage le programme du parti CNDD.

Les participants s'attendaient au sortir de la réunion qu'ils sachent les modalités de connaître régulièrement les nouvelles du CNDD, comment ils vont vulgariser le programme de leur parti, connaître les stratégies de travailler dans la situation de terreur, comment vaincre la peur, etc., mais le facilitateur Gratien Nizigama leur a expliqué qu'on devrait rester dans les limites de la formation.

Après avoir expliqué ce que c'est le programme électoral, le facilitateur de la réunion Gratien Nizigama et son co­facilitateur Ndakoze Monique ont insisté sur l'importance pour un parti d'avoir un programme.

A. Avant et pendant les élections

  1. Instructions pour vos cadres/membres;
  2. Organisation interne du parti: assurer la continuité sur les idées, et sur des personnes;
  3. Affiner la légitimité du mandat pour une position extérieure plus forte;
  4. Gagner les voix des électeurs;
  5. Gagner l'adhésion et l'engagement des organisations de la société civile;
  6. Utiliser les intermédiaires entre les membres du parti et l'électorat (media) ;
  7. S'ouvrir à d'autres partis et se positionner pour la gestion du pouvoir.

B. Après les élections:

Si le parti a des élus: Orientation de vote et d'activités pour votre élu du parti;
Si le parti n'a pas d'élus: Préparation des prochaines élections (4 ans avant).

C. Pour toujours:

Réputation auprès d'agences de coopération et des réseaux internationaux.

Après les présentations et débat, les participants se sont regroupés en six groupes, chaque groupe travaillait sur un des thèmes du CNDD. Le travail était de guider par un questionnaire auquel les participants répondaient en donnant leur point de vue et suggestions. En plénière les travaux en groupe ont été enrichis.

La réunion a été clôturée par les mots de remerciements de la représentante du CNDD à Gitega et de la BLTP. La représentante de la BLTP a vivement remercié le parti CNDD qui avait invité des femmes dans cette réunion: «Nous remercions le CNDD qui a invité les femmes dans cette réunion. Peu de partis ont des femmes qui les représentent dans les réunions. C'est un signe que les femmes et les hommes travaillent ensemble. C'est aussi un bon signe pour les prochaines élections», a dit Spéciose Ndikumasabo de la BLTP.

Avant de clore, Spéciose Ndikumasabo a fait savoir que la BLTP va former les partis sur les stratégies de campagne, et trois personnes par parti recevront cette formation, à leur tour formeront les leurs.
C'est par ces mots de remerciements et de promesse que la représentante de la BLTP a arrêté, et la réunion a été bouclée par l'hymne du parti.

Avant de se séparer, les participants ont échangé sur la vie du parti, et les membres du comité exécutif leur ont demandé de renforcer les institutions du parti dans leur commune. Ils les ont aussi informé de la Coalition ADC Ikibiri dont le CNDD est membre et leur ont demandé de renforcer la solidarité avec les membres des partis de cette coalition.

Les membres du comité exécutif ont aussi informé ceux qui étaient sur le lieu qu'un site internet du parti CNDD a été lancé, et que tout ce qui est en rapport avec le parti s'y trouve. Ils leur ont dit qu'avec l'ordinateur ou le téléphone, ils peuvent suivre toutes les informations fournies par le CNDD et appeler les autres à s'inscrire à distance. Ils leur ont demandé de ne pas rester en dehors du progrès.
Pour rappel, la formation des membres du CNDD par la BLTP sur l'élaboration du programme avait déjà eu lieu en dates du 12 au 13 décembre 2013 à Bujumbura, et le 16 avril 2014 les représentants du CNDD au niveau provincial et communal de la province de Makamba ont eu l'occasion de donner leur contribution sur le programme que le CNDD a élaboré.

]]>
ProvincesThu, 01 May 2014 13:11:49 +0000
Consolidation des structures du parti CNDD en commune Muhutahttp://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/communes/79-renfoncement-institutions http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/communes/79-renfoncement-institutionsConsolidation des structures  du parti CNDD en commune Muhuta

Dans la zone de Busenge en commune Muhuta, toute personne qui refuse d'adhérer au parti au pouvoir subit des violences à cause des coups de bâtons qu'elle reçoit des milices armées de ce parti. Cela a été révélé dans une réunion tenue à Gitaza, zone de la commune Muhuta en province Bujumbura, où vingt militantes et militants des organes collinaires du parti de trois zones avaient répondu présents à l'invitation du représentant provincial du CNDD, en date du 17 février 2014, à partir de 13 h 30 min jusqu'à 15h30 min.

Le mot d'accueil a été prononcé par le représentant communal. A cette occasion, il a fait savoir que les structures collinaires existent sur les 34 collines que compte la commune de Muhuta. Il a aussi fait savoir que sur les quatre zones de cette commune, une seule n'avait pas été invitée à cause de son éloignement. De ce fait, il a promis d'y effectuer une descente pour y tenir une réunion.

Après avoir rappelé aux participants à cette réunion les insignes et la signification des symboles du parti CNDD, le représentant du parti au niveau provincial a, dans son message, recommandé aux participants de renforcer les structures du parti, de la commune à la colline. Il leur a aussi demandé de recruter massivement les femmes.

Poursuivant son allocution, le représentant provincial du CNDD a fait savoir à tout le monde que samedi le 22 avril 2014, se tiendrait à la permanence nationale du parti CNDD, une réunion de la fédération des femmes du parti. Il a profité de cette occasion pour demander à la direction communale du CNDD de procéder à l'organisation d'une forte mobilisation des femmes, de dresser une liste de celles qui participeront à cette réunion et de la faire parvenir à la permanence nationale au plus tard jeudi le 19 avril 2014.

Le représentant provincial n'a pas manqué d'informer les participants d'un match de football en préparation opposant l'équipe de la JPD, jeunesse du CNDD de Bubanza à celle du Bujumbura, communément appelée Bujumbura Rural. Il a invité l'équipe provinciale de Bujumbura Rural de se préparer sérieusement pour remporter la victoire. Il a ainsi demandé que l'équipe de sa province soit bien organisée, et précisé que l'objectif de ce match était la sensibilisation et la mobilisation de la jeunesse, en particulier celle du parti CNDD.

Le représentant provincial a informé les participants à la réunion que le parti CNDD est membre de la coalition ADC-Ikibiri, et leur a demandé de soutenir le candidat que cette coalition présentera comme candidat aux élections présidentielles de l'an 2015. Il leur a aussi demandé de travailler en synergie avec les autres partis de cette coalition.

La représentante des femmes du CNDD dans la province de Bujumbura a remercié tous ceux qui étaient présents et leur a demandé de garder un cœur ferme en ces moments où la situation est très difficile dans la commune de Muhuta à cause du pouvoir dictatorial qui règne dans tout le pays. Elle a demandé à tous de se battre pour se libérer de la tyrannie du pouvoir actuel, en vue de l'avènement d'une nation libre et d'un pays où tous les enfants pourront avoir accès aux études et préparer leur avenir.

Les participants à cette réunion ont, à leur tour, pris la parole et exprimé leurs sentiments et leurs souhaits. L'un a pris la parole et a exprimé la souffrance que lui et ses voisins vivent : « Dans la zone de Busenga, tout le monde est handicapé ici à cause des coups de bâtons répétitifs infligés par des Imbonerakure, jeunesses du parti au pouvoir. Il a dit en substance: "J'ai perdu mon enfant qui habitait en mairie de Bujumbura, mais je n'ai pas pu aller à l'enterrement car j'étais dans le lit à cause d'une fracture d'une de mes jambes causée par les coups des bâtons". Mon espoir reste dans la réussite de la coalition ADC-Ikibiri. Vous de l'ADC-Ikibiri, je vous demande de rester serein », a-t-il ajouté.

Un autre participant a pris la parole et a dit qu'il faut passer par les sports pour surmonter les difficultés : « Nous rencontrons beaucoup de difficultés quand nous enseignons notre parti. Quand nous sommes attrapés, nous sommes torturés au point de croire que nous allons être enterrés vivants. Nous vous demandons de multiplier les activités sportives ici chez nous. Nous espérons que cette voie pourra être une solution », a dit un participant.

La réunion a été clôturée par le représentant communal du CNDD qui, dans son mot de clôture, a exprimé son souhait de voir le CNDD remporter les élections dans sa commune en l'an 2105, et gagner la majorité des sièges des parlementaires dans la province de Bujumbura.

Cette réunion du parti CNDD était la première dans la commune de MUHUTA après les élections communales de 2010. Ces élections qui ont été boycottées par les partis de la coalition ADC-Ikibiri, ces élections ayant été entachées de beaucoup d'irrégularités, et marquées par un véritable hold up électoral.

]]>
niyodesire2@yahoo.fr (Nzambimana Joli)CommunesWed, 19 Feb 2014 18:09:45 +0000
Réunion du parti CNDD à Bururihttp://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/40-reunion-cndd-bururi http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/40-reunion-cndd-bururiRéunion du parti CNDD à Bururi

Au moins quatre vingt membres des différentes institutions du parti CNDD c'étaient rassemblés au tour de l'honorable Charles NIYUNGEKO dans l'une des salles de réception sise au chef lieu de la province Bururi. C'était ce dimanche le 25 Août 2013 à partir 11H40 jusqu'à 14H55min.

 La réunion a été ouverte par l'hymne du parti et les membres chantaient en jetant des coups d'œil sur les papiers distribués dans la salle et un mot d'accueil a été prononcé par le représentant du parti dans la commune de Bururi. Tous les représentants du parti dans les différentes communes avaient répondu présent à l'invitation sauf ceux de Matana, Mugamba et Rutovu, mais une particularité a été que la commune de Rutovu avait était représentée par un amateur mais qui n'était des institutions. Ce dernier a fait savoir que le représentant communal n'a jamais tenu aucune réunion du parti CNDD depuis l'an 2010.

Toutes les communes ont des problèmes semblables : le manque des couleurs du parti, indisponibilité des documents du parti à donner aux militants, manque de moyens financiers. Tous mènent une bonne cohabitation avec les autres partis sauf dans la zone Gitsiro de la commune Vyanda où les Imbonerakure perturbent les activités du parti.
Des particularités ont été relevées. En communes Bururi, dans 5 zones, les institutions du parti n'existent pas dans la zone Bamba. Dans la zone Songa, les représentants du CNDD dans 2 zones ont quitté le parti.

Pour la commune de Rumonge, le représentant du parti qui agrémentait cette réunion par des chants et des danses, a dit qu'il avait été révoqué de ses activités par injustice après les élections de 2010, et qu'après trois ans, il a gagné le procès et a été réintégré dans sa fonction, ce qui a poussé les participants à l'acclamer. Il a fait savoir que prochainement, une permanence du parti sera ouverte dans la commune de Rumonge, et son souhait est qu'elle soit une permanence centrale où les autres permanences de la sous région du pays pourraient trouver toute la documentation du parti. Il a aussi mentionné qu'un compte n0 1643 a été ouvert à la COOPEC de Rumonge pour qui veut donner sa cotisation pour le parti, mais il a dit qu'il existe une dette de 490.000Fbu pour 9 mois qui n'a pas été payé à la fermeture de la permanence.

Le discours de circonstance a été prononcé par le chef de la délégation venue de Bujumbura, l'honorable Charles NIYUNGEKO. Dans son discours, il a dit que pour lui, le parti devrait présenter à l'ADC-Ikibiri l'honorable NYANGOMA Léonard, Président du parti CNDD comme candidat aux présidentielles de 2015 car il le connaît depuis longtemps. Il a dit que lors des élections de 2010, il y a eu fraude électorale, et que pour le moment, le combat doit continuer pour qu'il y ait changement du président de la CENI. Il a dit que si les élections de 2015 se déroulent bien, toutes les questions en rapport avec les terres dans la province de Bururi trouveront une bonne réponse.

Des questions lui ont été posées : la date de retour du Président du parti, comment se prendre devant la menace des Imbonerakure.

Pour la question du retour de Président du parti, la réponse a été que son retour est fixé entre la fin du mois de septembre et le début du mois d'octobre. Quant aux attaques par les Imbonerakure, il a dit qu'il faut toujours mesurer la force. Il a dit que s'ils sont nombreux, aucun imbonerakurakure n'osera attaquer.

Un vieux de plus de 70 ans qui était dans la réunion a pris la parole et a dit que le discours du chef de la délégation de Bujumbura était semblable à celui de RWAGASORE Louis à la recherche de l'indépendance.

Vers la fin de la réunion, le représentant du parti dans la province de Bururi a fait les recommandations :

  • Aux représentants du parti des différentes communes de transmettre les rapports d'activités à la fin du mois de septembre et d'activer les comités dans les zones et les communes où ils ne fonctionnent pas et les mettre sur place là où ils n'existent pas ;
  • A l'Université des Grands Lacs de Kiremba d'être le porte flambeau en mettant les institutions du parti dans les différentes écoles secondaires ;
  • Aux représentants du parti dans les différentes communes de s'organiser pour descendre à Bujumbura pour fêter l'anniversaire du CNDD ;
  • A tous ceux qui veulent le changement dans le pays de descendre à Bujumbura pour accueillir le Président du parti CNDD à son retour dans le pays;
  • Aux représentants du parti dans les communes de tenir des réunions dans les zones et les communes, et que chaque commune ait au moins un drapeau qui flotte sur chaque colline et dans les carrefours des routes;
  • D'ouvrir des comptes pour que la somme cotisée ne soit pas conservée dans les poches.

Une seule femme avait répondu présente à la réunion et a dit que la délégation de Bujumbura, faite seulement d'hommes, devrait être mixte pour encourager le genre féminin à la participation aux affaires politiques. La couverture médiatique avait été assurée par les correspondants de la RTNB, Radio Isanganiro et le Journal Iwacu. La réunion du CNDD avait connu la participation des membres des partis FNL et MSD, et les deux derniers étant tous de la coalition ADC-Ikibiri. La réunion a été bouclée par l'hymne du parti.

]]>
ProvincesFri, 01 Nov 2013 15:04:48 +0000
Réunion du parti CNDD à Bubanzahttp://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/34-reunion-parti-cndd-bubanza http://cndd-burundi.com/cndd-au-quotidien/provinces/34-reunion-parti-cndd-bubanzaRéunion du parti CNDD à Bubanza

Au moins 150 membres des différentes structures du parti CNDD de la province de Bubanza se sont réunis dans la salle du Centre des Jeunes de la commune de Musigati en province de Bubanza autour d'une délégation de huit personnes du Comité Exécutif du parti CNDD. C'était ce dimanche le 28 juillet 2013 à partir de 12h 40 min à 15h00.

Un mot d'accueil a été prononcé par le représentant du parti dans la commune de Musigati. Il a fait savoir que les toutes les collines ont des représentants au sein du parti CNDD, sauf dans la zone Ntamba où trois collines sur six n'ont pas de représentants. Autre problème qu'il soulevé est le manque d'une permanence et les symboles du parti du parti comme les chapeaux, les drapeaux et les foulards.

La représentante provinciale du parti a souhaité la bienvenue à ceux qui venaient de Bujumbura et a donné la parole au chef de la délégation, l'honorable Charles NIYUNGEKO. Après avoir dit qui est Léonard NYANGOMA, Président du parti CNDD et le rôle qu'il a joué pour instaurer la démocratisons au Burundi , Charles NIYUNGEKO a fait savoir dans son discours ce qu'il faut faire pour que le parti CNDD gagne les élections : « Mettre les structures du parti là elles n'existent pas, organiser et tenir des réunions du parti sur les colles et dans les communes et faire parvenir les rapports d'activités aux structures hiérarchiques, collecter les cotisations du parti, enseigner le parti d'une maison à une autre, créer les coopératives, mettre sur pieds et renforcer les structures de la ligue des jeunes JPD, renforcer les structures de la ligue des femmes 'Abagumyabuntu', se mettre ensemble avec les membres de la coalition ADC-Ikibiri pour échanger les idées et s'informer mutuellement », a-t-il dit.

Avant de clore son discours, il a demandé à ceux qui connaissent la coalition ADC-Ikibiri de lever le doit, et cinq ont exécuté.

Pour boucler, il a demandé à tout le monde, et surtout aux élèves et enseignants qui avaient répondu présent à l'invitation, d'aller enseigner à ceux qui n'était présents que tous les calamités occasionnées par le parti CNDD-FDD seront résolues après avoir chassé le pouvoir actuel qui gangrène toujours la situation.

Trois autres membres de la délégation ont pris la parole, et tous ont été acclamés. Une femme de la délégation a pris la parole et a dit : « Dans les autres partis, on dit que les femmes doivent être représentées à 30% dans les instances de prise décision. Au CNDD, nous sommes gâtées. NYANGOMA dit que si toutes les femmes de son parti deviennent des ministres, ça serait une bonne chose », a-t-elle dit. Elle a demandé à toutes les femmes de former des associations de développement.

Une femme de la délégation a demandé aux femmes de se mettre ensemble pour se développer. Elle leur a promis de leur venir en aide en formation pour leur montrer comment arriver au loin à partir d'une petite somme et de la conjugaison de leurs efforts. Elle leur a dit que ça sera pour les aider à surmonter la pauvreté dans la quelle tout le pays vit a cause de la mauvaise gouvernance d'aujourd'hui.

Des questions ont été posées et des suggestions ont été émises. Le souhait a été qu'il y ait beaucoup de visites, les autres ont dit qu'ils vont se mettre ensemble pour enseigner aux autres l'intérêt d'être membre du CNDD, les autres ont dit qu'ils souhaitent voir les dirigeants du parti et surtout le Président du parti. Quelqu'un du village de Gihanga a dit que celui qui n'est pas Imbonerakure, jeune du parti CNDD-FDD, n'est pas autorisé à jouer au ballon avec eux. Il a demandé les ballons et a dit qu'au cours du jeu, ça sera une bonne occasion de sensibiliser. Les questions de manque de symboles du parti, peu de moyens de déglacement et de communication ont été soulevées par plus d'un et des réponses ont été données par le chef de la délégation et celui qui représentent Intebutsi, coalition des jeunes du parti CNDD au niveau national.

La réunion été agrémentée par les champs du parti CNDD, l'animation des participants qui chantaient le bravoure de NAYNGOMA Léonard, Président du parti CNDD, l'hymne du parti qui a ouvert et bouclé la réunion.

Cette réunion avait connu la participation des membres des partis de la coalition ADC-Ikibiri : le FRODEBU et FNL d'Agathon Rwasa. La commune de Musigati est le lieu où se situait l'Etat Major Général des FDD, Force de Défense de la Démocratie, qui était une branche armée du Mouvement CNDD quand ce dernier commençait sa lutte pour la démocratie au Burundi.

]]>
ProvincesWed, 04 Sep 2013 09:13:32 +0000