mercredi, 17 octobre 2018 08:49 Écrit par  Le CNDD

DECLARATION DU CNDD SUR L’ARRESTATION ARBITRAIRE DU CHERCHEUR NATUROPATHE ALEXIS HARIMENSHI

    LES FAITS.

    1. En date du 11 Octobre 2018, le Ministre de la Santé publique et de la lutte contre le SIDA, Thaddée NDIKUMANA accompagné des agents de police, des journalistes et certains agents de l’administration ont procédé à la fermeture des bureaux et laboratoire d’un certain Alexis HARIEMENSHI, chercheur naturopathe accusé de violer les lois du pays.

    2. Le Parti CNDD rappelle que Alexis HARIMENSHI, un rescapé des massacres des quartiers du nord de la capitale des années 90 a dû abandonner les études, comme beaucoup d’autres burundais. Il a dû chercher des moyens à lui seul pour les reprendre, mais cette fois-ci en ligne. C’est une personne courageuse et persévérante et cette qualité n’est pas donnée à tout le monde.
    C’est un autodidacte qui a bien assimilé beaucoup de connaissances en naturopathie et en médecine Burundaise. Grâce à ses activités de recherche, Alexis HARIMENSHI a réussi à promouvoir :
    -la transformation et l’usage des produits agricoles locaux pour en faire des compléments alimentaires
    -la culture des papayes en créant de l’emploi (à travers la culture, la récolte et même la transformation).
    Alexis a pu mettre les progrès de la science au service de la société. Ainsi il conduit des études de recherche et dispense la formation à des personnes intéressées, il organise aussi des conférences locales et participe à des colloques internationaux sur la santé, il collabore avec d’autres centres de recherche et nutritionnistes, etc.

    3. Une vérité indéniable aujourd'hui comme hier, c’est grâce aux hommes et femmes de sciences très dévoués et passionnés comme Galilée, Newton, Marie Curie, Albert Einstein ou Cheick Anta Diop que le monde a réalisé des progrès scientifiques et technologiques spectaculaires…. Par ses réalisations, Alexis HARIMENSHI compte parmi les grands scientifiques et de ce fait honore le Burundi notre pays et notre continent l’Afrique depuis l’année 2002.

    4. Le régime du Burundi est en train de détruire sa propre indépendance, en interdisant des initiatives de création et d’innovation comme celles d’Alexis HARIMENSHI.

    5. Le Parti CNDD regrette que depuis un certain temps, pour des raisons économiques et financières, certains groupes transnationaux impliqués dans la fabrication et commercialisation des produits pharmaceutiques s’arrogent le droit de saper les activités des jeunes générations qui essaient de trouver des solutions alternatives aux problèmes de santé , entrainant ainsi certains gouvernements corrompus et complices dans la déstabilisation des travaux de recherche de leurs propres citoyens comme c’est le cas d’Alexis HARIMENSHI au nom de la protection de la population alors que c’est suite aux pots de vins de ces grands fabricants et à leur protectionnisme.

    6. Le Parti CNDD rappelle que certaines puissances impérialistes ayant implanté des usines de fabrication des produits pharmaceutiques de connivence avec des lobbies mènent une campagne dans le monde pour faire croire à l’opinion que les africains sont incapables d’inventer des produits efficaces pour la santé, dans l’objectif d’inciter nos populations de continuer à consommer uniquement leurs produits. Cela sous-entend qu’elles utilisent l’argent que nous payons à la fois pour favoriser la fuite de nos grands cerveaux, inciter les régimes à leur dévotion pour déstabiliser les travaux de recherche et d’innovation initiés par les africains comme cela vient d’arriver au Burundi.

    7. Le Parti CNDD trouve que le régime en place du Burundi ne cesse de remettre en cause la souveraineté et l’indépendance ; mais en toute hypocrisie, les ténors de ce gouvernement ne cessent de servir au monde une phraséologie creuse, souverainiste et indépendantiste, alors qu’ils persécutent et déstabilisent les meilleurs filles et fils qui se distinguent dans l’affirmation et l’enracinement de l’indépendance par des actions concrètes.

    II. POSITION DU CNDD

    8. Le Parti CNDD demande la libération immédiate et sans condition de Alexis HARIEMENSHI et la restitution de ses équipements confisqués sans motifs valables, obtenus au prix des efforts inouïs.

    9. Le CNDD exige des excuses de la part du Ministre de la Santé publique et de la lutte contre le SIDA, qui, visiblement a utilisé un zèle prononcé contre le chercheur Alexis HARIMENSHI pour des intérêts mesquins et inavoués.

    10. LE CNDD demande encore une fois au régime burundais que l’encadrement des artistes, scientifiques, chercheurs soit une obligation constitutionnelle car leurs travaux aident le pays à se développer et à affirmer son indépendance indiscutablement dans les faits concrets. Au lieu de primer et récompenser à chaque fête nationale des individus qui se sont distingués dans le mal ; le fameux fonds de bonnes initiatives devrait soutenir et encourager ceux-là.

    11. Le Parti CNDD demande au régime et à ses acolytes de faire usage de leur bon sens et non de leurs muscles pour mettre fin à la déstabilisation par le harcèlement et la persécution des personnes de bonne volonté qu’il ne finance même pas.

    12. Le Parti CNDD demandera à un futur gouvernement démocratique d’encourager la recherche, notamment en augmentant le budget alloué à ce secteur pour aider le pays à se développer ; mettre en l’honneur et réhabiliter les sciences de la santé et la médecine Burundaise, instituer des prix et brevets aux meilleurs chercheurs et promouvoir la recherche dans les écoles et universités.

    13. Le CNDD enfin, encourage les jeunes et autres personnes à ne pas se décourager suite à cette action contre les initiatives de création, mais les exhorte à doubler d’efforts pour faire des découvertes à travers la recherche scientifique.

    14. Le CNDD exhorte le futur gouvernement démocratique de mettre en place un centre de détection des talents non connus et non exploités pour les encadrer utilement, les aider à se développer et à développer le pays et ainsi atteindre les niveaux en matière de recherche des autres pays comme la Chine et l’Inde qui émergent ces derniers jours.

    Fait à Bujumbura le 17 octobre 2018

    Pour le Parti CNDD
    Léonard Nyangoma, Président

    Les dernières actus

    
    Déclarations
    LES FAITS. 1. En date du 11 Octobre 2018, le Ministre de la Santé publique et de la lutte contre le SIDA, Thaddée NDIKUMANA accompagné des agents ...
    En savoir plus
    Déclarations
    Bagumyabanga, Barundi, Barundikazi mwese, Ndabaramukije amahoro, iteka n’iterambere! Ijambo rya mbere na mbere nagomba kubashikiriza ...
    En savoir plus
    Actualités internationales
    Avant l’adoption de la charte de l’OUA le 24 mai 1963, Nkwame N'krumah dira « nous devons nous unir maintenant ou périr ». Message de ...
    En savoir plus
    Déclarations
    I. INTRODUCTION La Médiation/Facilitation dans la crise burundaise vient d’inviter le CNARED-GIRITEKA, pour des consultations, après sa ...
    En savoir plus
    Actualités internationales
    Par l’Alliance des Forces Progressistes pour l’Afrique (AFPA) Juillet 2018 L'évolution démographique du continent africain est-elle ...
    En savoir plus
    Prev Next